Retour au journal
Informations Mars 2020
23.03.2020

Bonjour à tous & à toutes,
Dans le contexte actuel, j’espère que vous allez le mieux possible.
Je viens ce matin faire un point rapide avec vous sur la suite des événements pour ma petite entreprise.

Dans un premier temps: le site est de nouveau en ligne, mais il n’est pas forcement stable. Si jamais vous rencontrez un problème, envoyez moi un MP pour me le signifier (merci!).

Concernant la boutique, elle est en ligne, en stock faible et choix réduit. En effet, ce qui est en ligne n’est qu’une petite partie de ce que j’avais prévu d’emmener en salon. Le stock salon est en cours de traitement – tout du moins en pause de production aux vues de la situation actuelle- .

Concernant les envois: je vous remercie de prendre note qu’afin d’être en accord avec mon éthique de travail, j’ai décidé qu’AUCUN envois ne serait effectué pendant notre période de confinement, et ce pour les raisons suivantes:

- N’ayant plus d’imprimante opérationnelle, je ne peux imprimer le bulletin de livraison, et demander un ramassage dans ma boîte aux lettres.

- Pour effectuer mes envois, je pourrai me rendre au centre de tris situé à 8km de chez moi. Or, faisant partie des populations à risque compte tenu de mon état de santé, je refuse de prendre des risques qui m’exposeraient ou exposeraient ma famille.

- Ensuite et surtout: les conditions de travail de La Poste: comme me l’a dit la conseillère pro que j’ai eu au téléphone, La Poste connait actuellement une charge énorme de travail équivalente à cinq Noël simultanés, mais ce avec une baisse de personnel. Les employés qui le peuvent utilisent leur droit de retraits, mais d’autres sont contraints de continuer… Sans les protections élémentaires type gel hydroalcoolique ou la possibilité de se laver les mains. Dans certains bureaux, La Poste a fait intervenir les forces de Police afin de menacer le personnel voulant exercer son droit de retrait. Je ne peux envisager de cautionner cette situation en réalisant des envois non urgent aux détriments de la santé d’autres personnes, quand La Poste demande de les reporter.

(Concernant  le dernier point, je le répète: cette décision n’engage que moi, et il n’y a aucun jugement à porter sur mes collègues qui continuent leurs expéditions. Tout particulièrement dans cette situation, chacun fait comme il veut mais surtout: comme il le peut.
Le seul jugement que je porte est à l’encontre des GAFA, qui contrairement à nous les TPE, s’en remettrons sans trop de problèmes)
.

Concrètement?

Concrètement la seule solution que je vous propose est de commander (ou pré commander) et que l’envois s’effectue à la fin de la crise sanitaire, ou tout du moins lorsqu’il sera devenu plus raisonnable à la fois de sortir, à la fois d’effectuer des envois par La Poste. Il faut également avoir conscience que la période étant très sur chargée pour eux, le risque de perte, vol, avarie est très accrue.
Ayant mon atelier, je préparerai les commandes au fur et à mesure ou elles arrivent et les stockerait le délais nécessaire. La préparation au fur et à mesure me permettra de ne pas être submergée lors du “jour J” et  j’ai suffisamment de place pour me permettre le stockage d’un grand nombre de commandes.
J’insiste sur le délais de livraison: cela pourrait prendre un mois, comme deux!

Dans tout les cas, vous serez prévenues par le biais d’un mail avec votre numéro de suivit pour les personnes passant commande directement sur la boutique, ou d’un mail pour les  pré commande.

Mécénat

Comme vous le savez, le salon Knit Eat a du être décalé au mois de Juin. Au rythme ou les choses vont, il y a de grands risques que Clamart le soit également…au même titre que tout les autres salons. Cela engendre pour nous les teinturières, une grosse perte financière et tout particulièrement pour les quelques personnes qui –comme moi– ne vivent que de la teinture de laine.
Dans ces conditions, il est difficile de savoir si ma petite entreprise réussira à passer cette crise.
Beaucoup d’entre vous m’ont écrit pour me parler de l’aide gouvernementale de 1500€, de la suspension des loyers professionnels, et je vous en remercie. Cependant deux choses sont à noter: la période de référence (Mars 2019) ne me permet pas de rentrer dans la case de l’aide financière: en effet à ce moment là, j’ai alterné mon temps de présence entre ma formation et l’hôpital, ne générant donc aucun chiffre d’affaire. J’apprenais hier que nous sommes quelques unes à ne pas rentrer dans “la bonne case”.
Ensuite concernant les loyers: il ne s’agit pas d’un arrêt de paiement, mais uniquement d’un report. En clair, on choisit d’être dans le caca maintenant, ou un peu plus tard. Vous l’aurez compris, avec la crise actuelle et plusieurs mois avec un chiffre d’affaire absent (dans le meilleur des cas fortement réduit), cela n’est d’aucune aide.

Ainsi, si vous ne pouvez ou voulez commander de la laine, vous pouvez toujours me soutenir par le bais de KO-FI , une plateforme de mécénat moderne.

Votre aide me sera très précieuse pour:

- Me permettre de régler les loyers de l’atelier, chose pour l’instant à la limite de l’impossible.

- Renouveler le paiement des frais liés à mon site internet (domaine, hébergement etc… ).

- Assurer le règlement des frais fixes divers.

N’oubliez pas également que LA façon de toutes nous aider n’est pas uniquement pécuniaire: parlez de nous, relayez nos posts et articles, montrez vos achats, vos tricots avec nos laines. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de votre aide.

Pour La Suite?

Comme pour tout le monde, les choses sont très floues, donc je ferai du mieux qu’il m’est possible de faire pour sauver les meubles.
Dés que le carnet de précommande ouvre, je vous tiendrai informé*e*s (en premier lieux par le biais de la newsletter).
Ensuite, je mettrai en ligne courant de semaine des laines que j’avais visiblement oubliée dans un carton après un salon (et retrouvées en rangeant  mon atelier!), qui sont issues d’une ancienne édition. Je vous les proposerait à prix très doux car il s’agit pour beaucoup d’écheveaux solitaires et dont le conditionnement est différent des écheveaux actuels.
Comme pour le reste, les expéditions n’auront lieux qu’à la fin de la crise sanitaire.

Cookies Preferences
Close Cookie Preference Manager
Paramètres des cookies
En cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation et de contribuer à nos efforts de marketing. Plus d'infos
Strictement nécessaire (toujours actif)
Cookies nécessaires pour permettre la fonctionnalité de base du site web.
Made by Flinch 77
Oops! Something went wrong while submitting the form.